Le e-commerce à défaut de la vente physique

Le e-commerce à défaut de la vente physique

C’est vrai, et plus encore depuis le premier confinement… La frontière entre la vente physique et l’e-commerce s’estompe de plus en plus. Aujourd’hui, beaucoup favorisent la vente au ligne au détriment de la vente en boutique physique.

 

Un comportement d’achat qui change …

 

En Juin 2020, lors du premier déconfinement, les français étaient de retour à la «​ ​vie normale ». Les magasins ont rouverts et les consommateurs sont revenus nombreux. La fréquentation en boutique a alors explosé mais certains comportements d’achats ont changé. En effet, l’inquiétude liée à une deuxième vague a fait que les comportements d’achat des consommateurs liés au premier confinement n’ont pas tout à fait disparu…

Vers de nouvelles tendances

 

De nouveaux comportements et de nouvelles tendances sont apparus et ont eu un succès fou. Le Click&Collect est désormais pratiqués par beaucoup de commerces, les courses en ligne, à se faire livrer ou à retirer en drive se sont également beaucoup développés. Les chiffres de vente en ligne ont augmenté progressivement d’année en année, mais ils ont explosé pendant la période de confinement dû au Covid-19.Selon une étude de ​Nielsen​, le e-commerce en France, a vu sa part de marché bondir cette année, passant de 5,7 % en 2019 à 9,5 % durant la période de confinement.

En début de confinement, en mars 2020, l’activité des drives et livraisons à domicile a quant à lui augmenté de 75 %. Les enseignes ont parfois ainsi triplé leur chiffre d’affaires… La crise a donc été bénéfique à certains secteurs.

La fin des boutiques physiques?

 

En réalité, les consommateurs iront toujours dans des boutiques physiques. En effet, elles sont essentielles, notamment les boutiques de prêt à porter dans lesquelles le consommateurs peut essayer, toucher son produit … On estime également à 3 % le taux de conversion d’un site web. Mais il passe à 10 % lorsqu’il a au moins un magasin physique. Le digital n’est donc pas l’ennemi d’une boutique physique comme on pourrait le croire. Bien au contraire. Il peut même être un atout pour celle-ci. En effet, certains consommateurs préfèrent se rendre sur un e-shop pour voir les produits qu’un magasin propose. Ensuite, ils aiment se rendre dans un point de vente physique afin de voir le produit en live. Le e-commerce est donc très utile.

 

Le e-marketing agit comme un support pour faire venir les consommateurs en magasins.

 

Dans certains domaines, les boutiques physiques s’appuient même sur le e-marketing. En effet, grâce à des outils tels que l’image, la vidéo ou encore la réalité augmentée, l’expérience digitale se mele à celle physique.

Ainsi, le «​ ​Self-Scanning »​ & « ​Self-Checkout »​ utilisé par certains supermarchés, permet au consommateur de scanner et payer ses propres produits à l’aide de son téléphone. Ce phénomène s’étend même au secteur de la restauration : depuis la pandémie, la grande majorité des menus papier ont été remplacée par leur version dématérialisée, à consulter via un QR code.

 

Partager l'article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Vous souhaitez digitaliser votre entreprise ?

Audineau Group s'occupe de tout !

Nous utilisons les cookies pour vous offrir une meilleure expérience utilisateur. Pour se conformer à la nouvelle directive concernant la vie privée, nous devons vous demander votre consentement pour sauvegarder des cookies sur votre ordinateur